Rendre service ou l’art de la codépendance !

30062009

Juillet 2009.

Je me rends compte que j’ai construit une bonne partie de ma relation sur du chantage et de la co-dépendance …

Je vous explique :

Mon compagnon a fait en sorte, consciemment ou pas , cela ne change pas les données du problème, que je me sente empêtrée dans de la culpabilité et de la crainte si je ne lui rendais pas toutes sortes de services… et le pire, c’est qu’il ne se rapproche de moi que lorsqu’il a un service à me demander, et là, cela fait froid dans mon dos…

Maintenant que je suis davantage responsable et équilibrée, j’ai la force et la présence d’esprit de lui dire non car je suis prête à prendre le risque qu’il m’ignore pendant un bon bout de temps, n’étant absolument plus d’accord pour ce jeu malsain et n’étant plus prête à brader mon affection …

Je découvre à cette occasion combien il lui est difficile de se gérer et de devenir responsable sans prendre appui sur moi… c’est donc moi qu’il remet en question et non lui… et le pire, c’est qu’il me fait donc croire que pour être aimée de lui, je dois lui rendre service et m’occuper de lui comme d’un enfant… par ailleurs, il ne sait pas accepter un geste d’amour sans y voir de l’obligation (je suis obligé de lui rendre la pareille, je dois …) Quel enfer il doit vivre, enfermé dans un système violent, étriqué et absolument dénué de respect et de confiance !

Par ailleurs, le chantage affectif comme arme ultime, c’est usant !

Du coup,  je me sens vraiment soulagée de ne plus accepter ce « contrat », de le dénoncer aussi souvent et aussi fort que je peux (je me trouve encore un peu molle) et je me sens libérée du poids de ses responsabilités qui ne me concernent plus !

Je suis aussi plus à même de savoir quand j’ai envie d’aider ou pas quelqu’un et cela sans aucune forme d’obligation ou de pression ou de manipulation et ce n’est qu’ainsi que je serai à nouveau capable de me rapprocher de lui , si cela est possible car je ne sais pas s’il sera capable de supporter mon retrait de son « jeu ».

Quoiqu’il en soit, et même si cela me coûte, cela me coûterait encore plus de me laisser à nouveau bouffer ou détruire par sa relation pourrie : on ne peut pas respirer sainement quand on est parasité par l’autre, ses problèmes, ses émotions, quand on est dépouillé sans même comprendre comment « l’amour » fait aussi mal !

Je me réveille : l’amour, c’est tout sauf de l’exploitation et du maternage imposé !

Bon courage à toutes et à tous dans votre chemin vers vous même …







sauvons la convention colle... |
Myopathie, maladie neuro mu... |
Le BIO c'est la SANTE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | YOGA & REIKI dans l...
| Votre coach sportif __...__
| lumierederose