• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 1 mars 2009

Partenaire particulier cherche partenaire particulière…

1032009

J’écrivais il y a peu : souvent nous choisissons un partenaire irresponsable et je donnais des exemples, la colère était là … Finalement, après avoir réfléchi pendant des heures, chose que j’adore faire, je me suis dit qu’il fallait apporter une petite nuance à mon constat…

Nous craignons tellement de perdre ce partenaire (j’ai l’impression de ne plus être dans cette dynamique mais je sais que mes progrès sont modestes et que je ne serai jamais probablement totalement guérie de ma peur de l’abandon) que nous le scrutons, le contrôlons, le soutenons, le conseillons, le soignons parfois… à tel point que justement sans doute, cela l’encourage à ne pas prendre d’initiative ou à ne pas être  responsable puisque Super Nana est là !

Donc, notre peur et notre comportement renforcent cette « irresponsabilité »…

Même s’il est vrai que  nous serons attirées probablement, à cause de notre histoire, par un partenaire qui a déjà une forte tendance à échapper aux responsabilités ou à refuser l’intimité (2 choses différentes mais qui nous guettent) : plusieurs profils existent, pardonnez-moi mon côté caricatural mais cela aide parfois à comprendre et cela soulage aussi de rire de nos égarements :

Les profils rêvés  :

  • l’artiste (maudit, c’est mieux, incompris, c’est une bonne base);
  • l’homme enfant (à la Peter Pan !);
  • l’alcoolique/le drogué/ le joueur ;
  • l’excentrique, le marginal (parfois à tendance autistique, son côté « différent » nous attire et nous émeut) …

Il arrive que certains partenaires cumulent plusieurs de ces caractéristiques .

Dans tous les cas, nous n’avons pas le pouvoir de les changer ou les faire changer, nous n’en avons pas le droit non plus et finalement, grâce à eux, comme je l’ai déjà dit nous allons pouvoir régler un sort  à notre problème : arrêter de vouloir le contrôler (et je suis persuadée que vous ne vous rendez pas compte à quel point le contrôle envahit tout dans la vie d’un dépendant affectif, j’en reparlerai) .

Une seule chose à faire : s’occuper de moi, ne plus gérer l’autre.

Forcément, l’autre n’aura pas la même approche avec vous… 

Essayez !

 







sauvons la convention colle... |
Myopathie, maladie neuro mu... |
Le BIO c'est la SANTE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | YOGA & REIKI dans l...
| Votre coach sportif __...__
| lumierederose